Votre navigateur a besoin d'être mis à jour afin de profiter de toutes les fonctionnalités du site web d'Eneo Cameroon.

Firefox, Internet Explorer, Chrome, Safari

Investissements d’Eneo pour un meilleur service : 2021 ou le temps de l’accélération

.

Au cours de l’année qui s’achève, à la faveur de la mobilisation de 100 milliards de francs CFA sur le marché bancaire local, Eneo a accéléré la mise en œuvre de son plan d’investissement engendrant un impact positif sur l’expérience client en terme de continuité du service (+ 18 % par rapport à 2020). Après un début d’année difficile et malgré une conjoncture naturelle pas favorable dans le septentrion, Eneo enregistre dans l’ensemble une amélioration de l’équilibre offre-demande et de la stabilité de son réseau de distribution.

Des lettres d’appréciation de l’amélioration du service signées par des autorités et élus, une baisse sensible (plus de 50 %) des alertes des clients ménages et entreprises pour coupure de courant.

Ce sont là les Premières retombées des investissements d’Eneo Cameroon accélérés depuis le début de l’année 2021 avec la levée sur le marché bancaire local de 100 milliards de francs CFA à cet effet par Eneo Cameroon. Cette perception des clients est alignée à l’amélioration des indicateurs clés d’évaluation de la qualité de service. Une baisse de 18 % de la durée des coupures par rapport à l’année dernière. Une baisse de 16 % de la fréquence des coupures. Ceci souligne un renforcement progressif des actions sur le réseau depuis mars-avril qui auront constitué les mois les plus difficiles de l’année 2021 avec une qualité de service en creux. Les actions menées par Eneo en application de son plan d’investissement sont essentiellement :

  • La poursuite des travaux de rallongement de la durée de vie dans les grands aménagements hydroélectriques
  • La mise en œuvre des plans de maintenance des usines de production thermiques
  • La mise en œuvre des actions clés de renforcement du réseau de distribution : Déjà 85 milles poteaux remplacés sur les 90 milles projetés sur les années 2021 et 2022, plus de 1313 KM de lignes nettoyées profondément au bulldozer, la construction de nouvelles lignes de distribution dans les différentes régions (25 Km).
  • La poursuite des chantiers dits de la CAN en vue notamment du raccordement au réseau des nouvelles infrastructures sportives. Spécifiquement pour la CAN, Eneo a construit des lignes d’alimentation dédiées pour les stades et autres sites. Ces lignes devant intervenir en cas de défaillance des groupes qui sont les sources principales d’alimentation. Des lignes d’alimentation d’autres sites d’accueil ont été construits.

Ces investissements globaux d’Eneo pour l’amélioration de la continuité de service dans l’ensemble ainsi que les chantiers dits de la CAN permettent de se projeter vers la CAN avec un certain optimisme. Mais le risque zéro n’existant pas et des points de fragilité existant encore dans le système électrique (production, transport et distribution), Eneo Cameroon aborde la CAN avec la plus grande vigilance et mobilisation. L’entreprise a mis en place en son sein depuis octobre une task force en charge de coordonner ses opérations de production, maintenance et exploitation. Cette équipe spéciale encadre la gestion de opérations de maintenance, les derniers chantiers de sécurisation ou de renforcement du réseau et organise la veille renforcée sur les fragments du système électrique dont Eneo a le contrôle.

L’investissement d’Eneo dans le fragment production en 2021
En 2021, Eneo a contribué à 70% à la production de l’énergie servie aux ménages et entreprises au Cameroun. Les 30% restant étant produits par des producteurs indépendant et la Centrale de Memve’ele exploitée par EDC.
Le rapport équilibre offre-demande a été relativement tenu dans le Réseau interconnecté Sud alors que dans le Réseau interconnecté Nord (Septentrion) la conjoncture hydrologique défavorable a généré un déficit de production à Lagdo et ce faisant dans le septentrion où les investissements d’urgence n’ont que réduit les rationnements consécutifs à cette situation.

Qu’a réalisé donc Eneo dans le segment production en 2021 ?
Dans le RIN

  • Transfert du RIS et installation à Ngaoundéré et Garoua-Djamboutou de 24 MW supplémentaires de capacités thermiques :
    12 MW pour chacun des sites. Ce projet démarré au dernier trimestre 2020 s’est achevé en avril 2021. Ce qui a permis d’améliorer l’offre énergétique suite au déficit hydrologique ayant limité la production à partir du barrage de Lagdo.
  • Lancement de la mise en œuvre de la solution modulaire solaire plus thermique de 40 MW :
    Eneo gère avec la collaboration du gouvernement l’indemnisation des riverains des sites devant accueillir ces ouvrages à Guider et Maroua. Eneo a lancé les travaux de construction des plates formes de génie civil qui vont porter les équipements à savoir les plaques solaires et les groupes thermiques. Le gouvernement a accordé des facilités aux entreprises en charge du déploiement des solutions pour le passage rapide aux frontières des équipements. Les expéditions des plaques solaires et des groupes sont engagées et les premiers MW solaires et thermiques devraient être injectés dans le réseau au premier trimestre 2022. Les entreprises choisies pour opérer sont SCATEC pour les 30 MW de solaire à installer à Guider et Aggreko pour les 10 MW de thermique à installer à Maroua.

Dans le RIS
Eneo a poursuivi essentiellement les travaux de rallongement de la durée de vie du barrage hydroélectrique de Songloulou (phase 1). Dans ce cadre, les travaux d’installation d’un dispositif moderne d’auscultation se sont poursuivis. Il s’agit d’un dispositif destiné à améliorer la surveillance du barrage par l’installation de nouveaux appareils et réhabiliter ceux existants et non fonctionnels. Par ailleurs, les opérations de traitement des fissures et de réhabilitation des équipements des vannes continuent. Il faut rappeler que des études récentes ont démontré que l’aménagement de Songloulou est stable. Les travaux en cours et ceux de la phases 2 à engager bientôt.

Dans ses centrales isolées
Après avoir acquis et installé en 2020, 16 groupes neufs dans 12 centrales pour une puissance totale de près de 4 MW, Eneo a, en 2021, acquis des groupes neufs ou redéployés d’autres dans 12 centrales pour une puissance ajoutée de près 6 MW. Les villes bénéficiaires sont Touboro, Olamze, Djoum, Garoua boulai, Tignère, Poli, Banyo et Ngaoundal.
Trois autres groupes neufs sont en cours d’installation à Mouloundou et Mape.
Par ailleurs, des centrales thermiques sont en construction dans deux villes du Sud-Ouest : Nguti et Mamfé. Ces villes vont bénéficier respectivement de 3 MW de capacités thermique et de 5 MW. Les ouvrages devront être livrés en fin 2021.

Renouvelable
Soucieux d’accompagner le gouvernement dans le plan de développement des énergies renouvelables et la réduction des gaz à effet de serre, Eneo s’est engagé à :

  • Accompagner les Producteurs Indépendants par la mise en place des centrales solaires de Maroua et Guider (25MW). Eneo travaille avec le gouvernement pour réunir toutes les conditions au démarrage.
  • Apporter une solution urgente et efficace sur la crise énergétique au RIN en installant des centrales solaires modulaires à Maroua et Guider (30 MW avec stockage) avec 1ère injection dès le premier trimestre 2022.
  • Accompagner le Promoteur Indépendant dans la mise en place de la petite centrale hydroélectrique de Mbakaou (1,4 MW) pour alimenter cette année les localités de Tibati ; Mbakaou et les villages avoisinants. Eneo est prête à acheter cette énergie et a déjà renforcé le réseau de distribution des localités bénéficiaires afin d’évacuer vers les ménages et petites entreprises de ces localités l’énergie qui sera produite.
  • Poursuivre son programme d’hybridation des centrales isolés en y développant des parcs solaires. Après Djoum (2018) et Lomié (2020), c’est au tour de Garoua Boulai de bénéficier d’un parc solaire d’une capacité de 735 KW d’ici fin 2021. En 2022, Eneo envisage la construction de nouveaux parcs à Banyo, Poli, Yoko et Touboro.

L’investissement d’Eneo dans le fragment distribution en 2021
Programme remplacement des Poteaux
Pour 2020 et 2021, l’objectif était de faire 90 000 poteaux bois remplacés par un mix bois neuf-béton et métallique. En 2020, Eneo a remplacé 34 000. En 2021, le programme s’est accéléré et à fin septembre 2021 nous enregistrions déjà 83 000 poteaux remplacés. Avec une moyenne mensuelle de 5000 par mois en 2021, Eneo projette une performance de plus de 90 000 à la fin d’année 2021.

C’est un programme qui va se poursuivre en 2022 et au-delà. Le rythme de production des poteaux béton dans les industries locales dont Eneo a stimulé la création devrait augmenter malgré une forte augmentation des prix des intrants (fer et ciment).

NB : YTD, ici, veut dire à fin septembre.

Programme de remplacement des poteaux dans les différentes régions à fin septembre 2021


Lutte contre la végétation qui envahit les lignes.
Le programme de réouverture des couloirs des grandes lignes et des lignes secondaires dans les zones rurales se poursuit soit avec des bulldozer pour des nettoyages profonds ou avec des groupements d’initiatives communes pour des nettoyages saisonniers. Objectifs : garder les lignes propres, faciliter l’accessibilité et permettre des interventions plus rapides, diminuer le nombre d’interruptions dans les zones rurales.

Des objectifs qui sont atteint partout où le programme a déjà été mis en œuvre : de plus de 15 interruptions par mois engendrant parfois des coupures durant plusieurs jours à moins de 3 interruptions avec des coupures dues à la végétation durant en moyenne moins d’une journée à Ayos, Akonolinga où les lignes ont été nettoyées au bulldozers. Plus de 1313 km de lignes nettoyés avec ces engins depuis 2019 dans différentes régions du pays dans la grande partie Sud.

Dans le septentrion, le programme a plutôt consisté au nettoyage des pieds de supports par les GIC afin d’éviter les feux de brousse.



Réhabilitation des lignes souterraines
En vue de renforcer la redondance et la flexibilité du réseau de distribution pour un meilleur transit d’énergie, le programme de réhabilitation des circuits souterrain depuis longtemps indisponibles est activé. En 2020, 20 km de câble souterrains neufs étaient mis dans les circuits et mis en service à Yaoundé et Douala. En 2021, 32 km sont exécutés.

Extensions et renforcements des réseaux MT/BT dans diverses Régions (2020/2021). 250 Km de nouvelles lignes crées dans les différentes régions afin d’améliorer l’accès l’électricité pour plus de 100 mille personnes.

Il faut ajouter à ceci la réhabilitation de plus de 350 km de lignes électriques pour la réalimentation et ou le renforcement de la continuité du service dans une centaine de localités du Sud, de la Sanaga Maritime et de l’Adamaoua.

Redynamisation de la maintenance des postes et renouvellement des organes de coupure essentiels
Des équipes spécialisées (recrutement et formation du personnel entièrement local) ont été Des équipes spécialisées (recrutement et formation du personnel entièrement local) ont été mises en place pour la reprise en main de cette activité très technique. Les pans distribution des grands postes sources ont été entretenus en 2020 et 2021.
Par ailleurs dans les postes de distribution dans les quartiers, Eneo a entrepris de remplacer les organes essentiels que sont cellules. Le programme qui a commencé à Douala et Yaoundé a vu l’installation de 330 cellules neuves en 2020 et déjà 550 cellules neuves en 2021.

Alimentation des sites d’accueil de la CAN et des projets gouvernementaux.
A la demande du gouvernement, Eneo a construit les ouvrages d’alimentation des différents sites d’accueil de la CAN.



Eneo contribue au bon fonctionnement des sites d’accueil de la CAN (canaux et postes de distribution dédié pour les stades d’accueil des matches et des entrainements. Il faut savoir toutes fois que le règlement prévoit que les stades sont alimentés prioritairement par des groupes mobilisés par les organisateurs. Les lignes dédiés d’Eneo viennent en secours en cas d’incident sur les groupes. Et Eneo et le gouvernement ont tenu à ce que ces lignes dédiées soient prêtes.

Actions commerciales
A fin octobre 2021, le nombre de client actifs était porté à 1 643 885. Un nombre enrichi par les 160000 nouveaux clients actifs enregistrés depuis le début de l’année dont 76 000 sont le fruit des branchements neufs et le reste de la conversion des consommateurs illégaux.

Dans la foulée, Eneo comptait 230 000 clients ayant adopté le mode prépayé.

Découvrez ci-dessous les chiffres clés de cette année:


Cliquez ici pour télécharger le communiqué

 

 


image
SUIVI DE VOS DEMANDES

Evolution et devis électronique

image
FACTURE ELECTRONIQUE

12 Derniers mois & Alertes emails

image
RÉCLAMATIONS EN LIGNE

Suivi et relance

image
TRAVAUX & INCIDENTS

Programme par ville et quartier